Lazi

Réinterprétation de la notion d'onde

Contexte

En écrivant le site sur la sub-physique j'ai eu l'idée d'une simplification de la présentation et une explication des phénomènes ondulatoires des particules sans utiliser de notion d'onde.

Question

Peut-on expliquer les notions d'états superposés et d'ondes par le calcul à valeurs multiples ?

Étude

Intérêt des calculs multi-valeurs

Un calcul multi-valeurs calcule plusieurs choses en même temps et permet de factoriser les calculs communs.

Définition des règles de calcul multi-valeurs

Dans "étude d'un postulat simplifié", on définit ainsi un calcul multi-valeurs :

Nous introduisons de nouvelles règles de calculs et nouvelles représentations de formules :

  • Un nouveau sous-type de formule : la superposition d'état : cette formule représente la superposition de valeurs de formules.
  • Un nouveau mot "01b" désigne la superposition indécidée de 0b et 1b
  • if 01b x y retourne la superposition des formules x et y
  • Un nouveau mot "distributeLink" se calcule comme distribute mais en utilisant une référence pour z de sorte qu'il n'est pas réellement dupliqué et remplacé par une référence. Ainsi l'évaluation de z se reporte partout où il est dupliqué. Remarquons que cette technique d'optimisation est utilisée dans l'interpréteur Lazi (pour éviter de dupliquer des calculs).
  • Le calcul élémentaire d'une formule qui est une superposition est la superposition des calculs élémentaires des différentes formules.

Ainsi avec cette technique, que ce soit dans le code ou dans les données, nous pouvons réaliser plusieurs calculs plus ou moins différents et en parallèle.

Pourquoi distributeLink est indispensable :

  • Il existe deux sortes de duplications : on fait une copie qui a une évaluation propre ou on fait une copie et les deux exemplaires doivent avoir la même évaluation. Sans le 01b les deux formes de copies se confondent car les évaluations sont fournissent la même valeur. Ce n'est plus le cas avec 01b.

Démultiplexer un calcul multiplixé

L'idée est transformer un calcul multiplixé en un ensemble de calculs sans superposition de valeurs.
Pour transformer le calcul, on transforme chaque étape et donc chaque formule. Pour cela, à chaque fois que l'on recontre une superposition de valeurs, on distribue les valeurs pour que cela produise plusieurs formules. Quand on rencontre un 01b on le remplace par la valeur qu'il prendra par la suite.

Phénomènes rencontrées dans un univers calculé en multi-valeurs

Si l'objet étudié ne se trouvait que dans un seul calcul après avoir démulti-valeurs les calculs, alors le fait que l'objet se trouve dans un calcul multi-valeurs n'aurait pas d'incidence à part la constatation éventuelle de l'intervention de l'aléatoire dans les lois régissant l'univers étudié.

Mais si l'objet se trouve factorisé, il pourrait constater des phénomènes supplémentaires. Comme l'objet constate des évènements, appelons le un observateur.

Un objet dans un calcul multi-valeurs peut contenir des superpositions de valeurs (des 01b), et donc pour définir un tel objet il faut une formule qui peut prendre en compte ces valeurs. On suppose que l'on puisse définir une formule of qui, appliquée à un univers u, retourne l'observateur reconnu par of ou rien s'il n'y est pas. Cela peut sembler bizarre qu'une telle formule existe mais nous arrivons bien à reconnaître une personne sur une planète, alors on peut bien imaginer qu'une fonction soit capable de faire la même chose dans tous l'univers. Remarquons que of ne doit pas reconnaître simplement la personne dans un certain état (par exemple une certaine configuration de ses atomes) mais dans des états multiples (de même que nous sommes capable de le faire). Ainsi of permet de reconnaître la personne au cours de ses évolutions, une reconnaissance de quelques minutes suffit pour nos expériences de pensé.

Imaginons maintenant un dispositif qui d'après les observations de l'observateur, émet un photon par seconde dans une certaine direction. Pour le vérifier l'observateur place un détecteur en face de l'émeteur. Soit df la fonction de reconnaissance du dispositif d'émission des photons.

Que signifie que l'observateur observe une moyenne de un photon par seconde ?

Pour analyser la situation nous alors démultiplexer les dispositifs et les observateurs. Nous avons alors une multitutes d'observateurs et de dispositifs. Pour chacun il y a des valeurs non superposés (0b, 1b, if, distribute) mais il peut contenir aussi des valeurs superposées (01b). Nous pouvons avoir des valeurs correllées (voir le calcul de distribute) ou non.

Comme l'observateur détecte environ un photon par seconde, cela signifie qu'en moyenne parmis les observateurs démulti-valeurss, il y a environ une détection de photon par seconde.
Ces photons ne sont pas les mêmes car le dispositif d'émission une fois démulti-valeurs est multiple. Quels sont les photons qui peuvent interagir entre eux parmis tous ceux émis par les différents dispositifs démulti-valeurss ?

Pour que deux éléments puissent interagir il faut qu'après démultiplexages ils soient dans le même calcul.

Réponse